Jumelage entre Stembert et La Motte Chalancon
Depuis le 25 Juillet 1971
 
 
 
Eglise de Stembert
Place du bassin à La Motte Chalancon
 
 
Le site Internet de Stembert
 
 
Extrait du journal "LU NOVE LEUP" de Stembert - No 245 Septembre 96

Et oui chers amis lecteurs, voici 25 ans que nous sommes jumelés avec La Motte Chalancon.

Pour moi, c'était un village bien lointain, c'est pourquoi il m'a fallu attendre 25 ans pour y aller et je suis tombée amoureuse de ce village de la Drôme provençale, de ces montagnes d'une beauté à vous couper le souffle, de ces champs de lavande d'un bleu profond et d'un parfum exaltant, de la gentillesse, du sourire et du chantant de la voix de sa population.

Je voudrais vous faire partager ces matins calmes et son soleil levant lumineux sur cette vue grandiose que sont les montagnes, je voudrais aussi vous faire partager le chant du sympathique grillon noir qui emplit l'atmosphère de ces douces soirées d'été...
S.S.W.
 
 
Témoignage extrait du journal "LU NOVE LEUP" No 224 Octobre 94

A LA MOTTE ON Y VIENT... PUIS ON Y REVIENT!

Tout a commencé il y a 23 ans par le jumelage entre nos villages: La Motte et Stembert.
Ce fut l'occasion de découvrir votre village, ses habitants, ses alentours et les beautés de la région. La fête du jumelage fut grandiose et les souvenirs restent vivaces (randonnées au château de Cornillon, messes animées par le Frère Cyprien qui cherchait à former une chorale, rencontres à la maison des jeunes ... )

Les années suivantes, des vacances à la maison du Fort ou de brefs séjours sur la route des vacances vers d'autres horizons, nous firent apprécier les bienfaits de votre climat. Puis les années passèrent et, il y a huit ans, nous sommes revenus avec nos quatre enfants pour leur faire découvrir la région belle et verdoyante, les montagnes, et... le soleil.
Nous avons installé notre tente à la Piboure et avons profité pleinement de la piscine, des terrains de jeux et des grands espaces où nos enfants pouvaient rouler à vélo sans danger, jouer sans problèmes, entourés de campeurs attentifs aux petits.

L'attention des Mottois à notre famille, l'accueil lors des messes dominicales, les petits gestes d'amitié envers chacun nous allèrent droit au coeur. En plus du soleil et de l'attrait des paysages, c'est surtout ce sentiment d'être bienvenu chez vous qui nous ramène chaque année à La Motte.

Les enfants grandissent, un petit cinquième est venu agrandir notre famille, et ne le répétez surtout pas, l'air de la Motte y est pour quelque chose... Chaque année, ils désirent revenir pour retrouver les copains, vivre au grand air, s'éclater sous le soleil et faire le plein d'énergie pour aff ronter les rigueurs de l'hiver. Même que leur grand-mère les accompagne et se repose bien en logeant à la Maison du Fort.

Si nous quittons notre pays pour passer quelques semaines de vacances, c'est bien sûr pour nous reposer, resserrer les liens familiaux, partager les activités des enfants et découvrir d'autres horizons. Si nous effectuons près de mille kilomètres, c'est pour trouver le soleil car chez nous, il n'est pas toujours au rendez vous...

Et pourtant notre région est si belle. Aux portes des Ardennes, pays de vallées verdoyantes et de collines boisées, au coeur de l'Eurégion (30 km de liège, 30 km d'Aix la Chapelle, 30 Km de Maastricht) à proximité du circuit de Spa-Francorchamps que les amateurs de courses automobiles connaissent bien, près des grands barrages qui fournissent l'eau potable à une grande partie du pays, jouxtant la Réserve naturelle des Hautes Fagnes, riche de sa flore si rare et spécifique, et de sa faune diversifiée, notre région mérite votre passage. Si l'on y ajoute la visite de la ville de Spa (la perle des Ardennes) du pays de Herve et ses vergers, des musées, la découverte du folklore et de l'histoire, le visiteur sera comblé.
Et je ne vous parle pas des villes de Liège, Namur, Dinant, Bruxelles, et des beautés de la Flandre, Bruges, Gand, Anvers, la mer du Nord... qui toutes méritent votre attention.

Alors bouclez votre valise et venez chez nous, l'accueil y sera chaleureux. Quant à nous, pas plus tard qu'hier, Gautier notre plus jeune, m'a demandé:
"Papa, l'année prochaine on revient à la Motte ?" Comment résister à une telle demande...

Famille Honnay
 
© 2007 26Net Productions Alain PICCARDI